Fermer

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Je me connecte

Paps et Wizall, les startups qui font bouger l’Afrique

FacebookTwitterLinkedIn

L’Afrique peut compter sur un réseau de startups en plein essor.

Ces dernières années, le continent a vu naître des startups apportant des solutions innovantes aux problématiques locales. Même si les financements ne rivalisent pas encore avec d’autres régions du monde, le potentiel du continent est réel. Portées par l’essor du numérique, les jeunes pousses prometteuses se multiplient et commencent à séduire les investisseurs. De l’agriculture aux domaines de la e-santé et de l’éducation, l’actualité entrepreneuriale et technologique du continent laisse présager de belles perspectives.

Dans cette effervescence, des jeunes pousses parviennent à se démarquer et à démontrer leur potentiel de croissance.

 

Paps, la première startup de livraison géolocalisée en Afrique francophone

En parallèle de la dernière édition du salon Vivatech qui a une nouvelle fois mis à l’honneur le continent avec son pavillon Afric@Tech, dix startups du numérique originaires d’Afrique francophone ont été récompensées par la Banque Mondiale et son programme d’accélération Afrique Excelle.

L’entreprise sénégalaise Paps fait partie des lauréats bénéficiant du programme. Fondée par Bamba Lo, Paps n’est autre que la première application de livraison géolocalisée en Afrique francophone. La startup a su développer une offre de livraison à la demande géolocalisée en temps réel dédiée aux individus, aux commerçants mais également aux plateformes de e-commerce. Lancée en 2016, Paps a fêté le 3 août dernier, ses trois ans d’activité.

 

Wizall accélère son développement en Afrique de l’Ouest

Dans un rapport annuel portant sur le financement des startups africaines, le fonds de capital-risque Partech Africa, a salué le dynamisme du continent africain. Selon le rapport publié le 22 mars dernier, 2018 a marqué une année record : 146 start-ups africaines issues du secteur des technologies ont généré des fonds propres totalisant 1,163 milliard de dollars US en 164 levées. Au regard des secteurs d’activités les plus concernées par des levées de fonds en 2018, l’inclusion financière tirée par la Fintech reste le secteur le plus attractif en matière d’investissements.

Dans ce secteur, la startup Wizall accélère son développement en Afrique de l’Ouest. Créée par Sébastien Vetter et Ken Kakena en 2015, Wizall est une startup sénégalaise spécialisée dans le mobile money et le transfert d’argent permettant de faciliter les échanges entre les africains, sur le continent et issus de la diaspora. Après un lancement réussi, la startup a pu bénéficier en 2018, d’une levée de fonds grâce à une prise de participation de plusieurs millions d’euros auprès de La Banque Centrale Populaire.

Une opportunité pour le développement des activités au-delà du Sénégal, en Côte d’Ivoire où les activités de la filiale ont officiellement débuté fin 2018. Le déploiement de la solution Wizall Money devrait se poursuivre au Mali et au Burkina Faso.

Cette opération a également permis aux dirigeants de faire évoluer d’élargir l’offre et la clientèle de Wizall. Le modèle économique de la startup, initialement basé sur le transfert d’argent entre particuliers du continent, répond désormais à une stratégie B2B2C.

Selon les chiffres publiés par Wizall, la startup enregistre un développement au Sénégal avec 100 000 transferts par mois, 60 000 comptes clients, 2 milliards de CFA mensuellement en circulation sur la plateforme et dispose d’une équipe de 60 collaborateurs.

 

 

Pays:

Sénégal