Fermer

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Je me connecte

Entretien avec Sandra Coulibaly, Directrice Marketing chez NCI

FacebookTwitterLinkedIn

En quoi consiste le métier de directeur marketing dans une chaine de télévision?

Mon métier consiste à élaborer des stratégies liées au marketing pour NCI, la Nouvelle Chaine Ivoirienne, à savoir :

  • Promotion de la chaine et de ses programmes : campagnes de communication
  • Mise en place de partenariats afin d’optimiser notre présence sur tous types de supports (presse écrite, sites d’infos, magazines, radios, cinémas…)
  • Stratégie digitale : présence sur les réseaux sociaux à travers du contenu conçu spécialement pour les différentes plateformes, de manière à fédérer une communauté vaste autour de la chaine et développer ainsi l’audience
  • Création d’outils aidant à la vente des espaces publicitaires (offres ciblées par exemple)
  • Pilotage de l’analyse des études d’audience
  • Valorisation des événements importants de la grille des programmes auprès du public par le biais d’actions de communication

 

Et votre mission principale ?

Ma mission principale est axée sur le développement du chiffre d’affaires publicitaire, ainsi toutes les actions que je mène tournent autour de cet objectif central : mettre tout en œuvre pour créer de l’audience et ainsi attirer les annonceurs. De plus, je travaille en étroite collaboration avec la Direction des Programmes afin que nous soyons en phase sur ce qui est proposé à l’antenne donc au public, et aux annonceurs. Les visions « Marketing » et « Programmes » doivent systématiquement converger.

Quel parcours avez-vous suivi ?

Je suis titulaire d’un master en Marketing d’une Ecole de Commerce française et ce parcours académique est un bagage non négligeable. Ensuite, mes différentes expériences dans le secteur audiovisuel ivoirien (7 ans) m’ont appris, et continuent d’ailleurs à m’apprendre, à comprendre le public ivoirien et à développer des automatismes concernant les actions qui fonctionnent le mieux. Passionnée de télévision, je passe beaucoup de temps à scruter le contenu audiovisuel du monde entier. J’ai donc une vision très axée sur le téléspectateur. Pour moi, la compétence la plus importante que l’on puisse développer lorsque l’on travaille dans un secteur spécifique, est de le connaître, de le comprendre et de se l’approprier.

Quelles sont les autres compétences à développer pour ce métier ?

Cela demande entre autres : de la créativité, une bonne connaissance du marché publicitaire local, une bonne appréhension des besoins des téléspectateurs, un bon esprit d’analyse, des aptitudes managériales et de négociation.

Travaillez-vous avec une équipe ? Collaborez-vous avec d’autres départements ?

Je pilote une équipe de 9 personnes depuis le lancement de la chaine. Une équipe constituée d’un responsable marketing, responsable digital, chargé d’études, assistant digital, assistante commerciale et marketing, responsable commercial et 3 commerciaux.

Je collabore, comme expliqué plus haut, avec la Direction des Programmes, mais également avec la Direction de la Production puisque nos trois activités sont fortement liées.

 

Quels sont les meilleurs aspects de votre activité ? Les principales difficultés ?

Je rencontre tous les jours des personnes hautes en couleur, le secteur des médias étant très « artistique ». La charge de travail est importante et cela demande une organisation sans faille. Toutefois quand l’on aime ce que l’on fait, c’est la première étape vers la réussite.

lire aussi

Pays:

Côte d'Ivoire