Fermer

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Je me connecte

Entretien avec Clémentine Tugendhat, directrice des chaînes thématiques de Canal + International

FacebookTwitterLinkedIn

Depuis son lancement en avril 2015 NOVELAS TV a conquis un très large public au point d’être aujourd’hui la chaine panafricaine de loin la plus regardée en Afrique francophone subsaharienne.

Selon la dernière étude Africascope,  sur l’année 2018, 51,5% des personnes interrogées ont regardé la chaine au cours des 7 derniers jours.

Comment NOVELAS TV a-t-elle trouvé la martingale que toutes les chaines de télévision recherchent ?

Nous avons posé la question à Clémentine Tugendhat Directrice des Chaines Thématiques et du Marketing Editorial chez CANAL + INTERNATIONAL.

 

Quand et comment est née l’idée de lancer NOVELAS TV ?

 

Nous avons lancé NOVELAS TV en avril 2015 en partant du constat  que les chaines nationales africaines diffusaient depuis très longtemps déjà des télénovelas certes à petites doses mais avec un véritable succès. Par ailleurs, Multichoice, le bouquet sud-africain,  diffusait des chaines de télénovelas en Afrique anglophone là aussi avec une grande réussite. Il nous a donc semblé qu’il y avait une opportunité pour une chaine entièrement consacré aux télénovelas. Nous avons passé un accord avec Telemundo qui possède  les droits de très nombreuses séries puis nous avons diversifié nos sources d’approvisionnement  tout en restant sur des productions sud-américaines.

 

Comment sélectionnez-vous les séries diffusées sur NOVELAS TV ?

Le premier critère de sélection était,  à l’origine,  les retours que nous avions sur le succès de la série sur d’autres territoires. Il fallait également que les séries soient déjà doublées en français.

Depuis que nous avons lancé NOVELAS TV  en France et sur les DROM, il nous est possible de financer le doublage et donc de sélectionner des séries inédites après visionnage interne. L’histoire, le casting et la qualité de production sont les critères de sélection les plus importants.

C’est la raison pour laquelle nous privilégions les gros producteurs comme Telemundo ou Televisa pour les séries sud-américaines et AY YAPIM et KANAL D pour les séries turques car ils garantissent un casting et une  haute qualité de production : certains acteurs de télénovelas sont de véritables stars que l’on retrouve souvent d’une production à l’autre.

 

Quand avez-vous avez commencé à diffuser des séries turques ?

Devant le succès de Novelas TV, nous nous sommes dit qu’il y avait certainement une opportunité pour lancer une chaine entièrement consacrée aux séries turques. Nous avons commencé par tester sur Novelas TV la série « Une question d’honneur » en octobre 2017 l’accueil a été immédiat et nous avons décidé de programmer désormais un nouvel épisode de série turque chaque jour.

 

Justement, pouvez-vous nous expliquer le principe de programmation de votre chaine ?

Nous nous sommes inspiré de ce que font les chaines de télénovelas aux Etats Unis : nous programmons chaque jour 4 heures de séries fraiches entre 16h et 20H, et nous rediffusons ce bloc de 4h plusieurs fois jusqu’à 16h le lendemain.

Une série dure ainsi entre 4 et 6 mois et n’est plus rediffusée sur Novelas TV, ou alors, pour certaines d’entre elles, pas avant 2 ans.

Les télénovelas sont très addictives : c’est ce qui explique une grande partie du succès de la chaine

 

Le succès de NOVELAS TV a suscité de nombreuses vocations. La demande de programmes est plus forte le filon ne risque -t -il pas de s’épuiser ?

Nous avons parmi nos 4 cases de programmation, une case « série culte » qui marche très bien et qui est alimentée par des séries anciennes qui peuvent ainsi avoir une seconde vie.

En ce qui concerne les séries sud-américaines, même si ces dernières années Télémundo s’oriente vers la production de séries plus courtes (une trentaine d’épisodes) et plus violentes/narco qui n’ont pas leur place sur NOVELAS TV, ils continuent néanmoins  à produire chaque année de nouvelles séries. Du côté des séries turques la source est intarissable et nous bénéficions, avec la diffusion France et Drom d’un avantage concurrentiel très important par rapport à tous nos concurrents africains : nous avons la surface suffisante pour financer le doublage de séries inédites jamais diffusées sur un territoire francophone. NOVELAS TV a encore une longue vie.