Fermer

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Je me connecte

Article Abonné

Droits sportifs : qui sont les principaux acteurs ?

FacebookTwitterLinkedIn

Le marché des droits sportifs comporte 2 grands types d’acteurs : les Ayants droits et les Diffuseurs. Des intermédiaires ce sont constitués au fil du temps : les Agences de droits sportifs.

 

1/ Les Ayants droits :

Un droit sportif est un contrat commercial entre un diffuseur et un ayant-droit.

Ce dernier est le propriétaire effectif du droit sportif. Par exemple, dans le cas de la Ligue 1, c’est la Ligue Française de Football (LFP), qui gère également les droits de la Ligue 2 et de la Coupe de la Ligue. Pour le championnat de National ou pour les équipes de France, c’est la Fédération Française de Football (FFF) qui gère les droits sportifs. En Afrique, c’est la Confédération Africaine de Football (CAF) qui gère les compétitions panafricaines de football.

Un ayant droit peut être une association comme la FFF, une ONG internationale comme la CAF ou une société de droit privé, comme l’Euroleague Basketball qui gère l’Euroleague et l’Eurocup de basket, ou comme la Premier League pour le championnat anglais de première division.

 

2/ Agences de droits sportifs (Media Rights Agency)

 

Une Agence de droits sportifs (media rights agency) achète en général les droits sportifs d’un ayant-droit  en lui assurant un montant garanti. Son travail consiste ensuite à s’assurer de bien revendre les droits acquis pour rentabiliser son achat.

L’Agence de droits sportifs achète les droits pour une durée et des territoires précis, en général le reste du monde en dehors du territoire national de l’ayant-droit

La durée du contrat varie selon les ayant-droits. Le football européen est régi par des cycles courts de droits, en général de 3 ans. D’autres ayant-droits préfèrent vendre leurs droits sur des durées plus longues, pour s’assurer des revenus réguliers sur une longue durée.

Ce fonctionnement peut-être très rémunérateur pour les MRA mais est également extrêmement risqué. Les niveaux financiers requis nécessitent des investisseurs très puissants.

Ainsi plusieurs groupes ou fonds d’investissements chinois se sont lancés sur ce marché mondial récemment.  MP Silva une des MRA les plus puissantes au monde a été sauvée en 2016 par des fonds d’investissement chinois mais a finalement déposé le bilan en 2018.

Par ailleurs, Infront Sports et Media a été racheté par le groupe chinois Wanda et le fond d’investissement chinois Orient Hontai Capital possède 53% de Mediapro, le groupe d’audiovisuel espagnol qui a acheté les droits de la Ligue 1 française pour 1milliard d’euros pour les saisons 2020-2024

En Afrique Francophone la plupart des droits sportifs sont détenus par Lagardère Sports  (anciennement Sportfive). L’UAR qui a joué ce rôle pendant de nombreuses années pourrait revenir sur ce marché à la faveur de l’appel d’offres lancé récemment par la CAF pour les droits FREE TV.

Par ailleurs la plateforme de TV payante sud-africaine, MULTICHOICE, sous-licencie également en Afrique francophone des droits de compétitions qu’elle achète pour la totalité de l’Afrique sub-saharienne.

 

Les diffuseurs

Les droits des  compétitions sportives sont commercialisés auprès

  • des chaines de télévision payantes (PAY TV) comme CANAL+ AFRIQUE ou STARTIMES
  • des chaines de télévision en libre accès (FREE TV) qu’elles soient publiques comme la RTS , La RTI ou l’ORTM ou privées comme TFM, CANAL2 International
  • des acteurs de l’internet ou du mobile comme AMAZON, FACEBOOK , GOOGLE, ORANGE, MTN…
  • ainsi qu’aux stations de radio même si en Afrique cela reste anecdotique

 

Retrouvez le dossier complet: les droits sportifs en Afrique francophone

Abonnez vous pour lire la suite de l’article

Abonnement AdWeKnow

Accédez à tous nos articles premium et aux archives.
Cliquez pour découvrir notre offre!

Je m'abonne

Pays:

Panafricain