Fermer

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Je me connecte

Début des travaux pour le « Stade du Sénégal »

FacebookTwitterLinkedIn

Le sport occupe une place importante sur le continent africain. Au-delà des performances et du divertissement, le sport est aussi un vecteur de développement économique et social au service de la jeunesse, un vecteur d’inclusion, de rayonnement culturel et diplomatique.

Même si l’on constate une fuite des talents locaux, les événements sportifs fleurissent et les acteurs multiplient les initiatives contribuant ainsi à la construction d’un écosystème sur le continent et à l’émergence progressive d’un marché du sport africain capable de rayonner à l’international.

Après de récentes annonces concernant le développement du basketball, du MMA ou encore du tennis sur le continent, les gouvernements locaux investissent dans le développement d’infrastructures pour accueillir de grandes compétitions sportives.

En Côte d’Ivoire, le projet de construction du stade Ebimpé est en bonne voie. En effet, l’infrastructure censée accueillir les matchs de la CAN 2023. Situé dans le nord d’Abidjan, le nouveau stade pourra accueillir 60 000 personnes.

Plus récemment encore, le 20 février dernier, le président sénégalais Macky Sall a annoncé le lancement officiel des travaux d’un stade de football qui verra le jour dans la ville de Diamniadio. Ce nouveau stade de 50.000 places, baptisé le « Stade du Sénégal », accueillera notamment les prochains Jeux Olympiques de la Jeunesse en 2022. La ville de Diamniadio deviendra donc un pôle sportif majeur, qui en plus du prochain stade, abrite le Dakar Arena, autre projet d’infrastructure sportive.

 

Lire aussi: Les droits sportifs en Afrique francophone

Pays:

Côte d'Ivoire