Fermer

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Je me connecte

CANAL+ ADVERTISING et KANTAR se penchent sur la relation avec les marques et les médias pendant la crise sanitaire

FacebookTwitterLinkedIn

CANAL + ADVERTISING vient de publier une étude sur la consommation des médias et les attentes à l’égard des marques réalisée par VOXCO Online du 25 mars au 10 avril auprès de 1000 abonnés à Canal+ Afrique âgés de 15 à 55 ans dans 8 pays subsahariens francophones (Sénégal, Côte d’Ivoire, Cameroun, RD Congo, Gabon, Mali, Burkina Faso et Congo)

 

Principales conclusions

1/ La télévision est très fortement sur-consommée en cette période de crise sanitaire

 

2/ Sans surprise, à la TV, ce sont les programmes d’information qui sont les plus regardés en ce moment. (+71%) suivi par le cinéma (51%)et les séries (47%) ce qui se concrétise par une forte augmentation des chaines commercialisées par CANAL+ADVERTISING ( CANAL+, Novelas TV, Nollywwod TV et France 24 en particulier)

3/ En matière de consommation les secteurs Alimentaire et dans une moindre proportion Hygiène sont les plus fortement sur-consommés par rapport à une période « normale »

 

 

4/ Les personnes interrogées attendent des marques qu’elles adaptent leur message publicitaire en mettant en avant les initiatives pour participer à l’effort collectif, pour informer et rassurer avec des conseils et des messages de prévention, pour créer du lien sur les réseaux sociaux et  d’une façon générale, être créatif.

 

http://www.canalplusadvertising.com/medias/etude-covid-19-afrique-subsaharienne.pdf

 

KANTAR de son côté vient de publier les résultats d’une étude mondiale sur les attitudes des consommateurs et les habitudes médias durant cette en période de pandémie COVID-19 qui donnent des résultats similaires.

Réalisée auprès de plus de 25 000 consommateurs dans 30 pays, cette étude fournit quelques conclusions universelles sur la consommation des médias et les attentes à l’égard des marques

 

1/ À mesure que les pays s’enfoncent dans la pandémie la consommation des médias augmente, dans tous les canaux de communication à domicile. Dans les dernières phases de la pandémie, la navigation sur le web augmente de 70 %, suivie par la télévision (traditionnelle) qui augmente de 63 % et l’engagement dans les médias sociaux qui augmente de 61 % par rapport aux taux d’utilisation observés habituellement.

Whatsapp est l’application de médias sociaux dont l’utilisation a le plus progressé, les personnes cherchant à se maintenir en contact. Dans l’ensemble, l’utilisation de Whatsapp a augmenté de 40 %.

2/ Les medias d’information traditionnels (radio, télévision et journaux) sont considérées comme la source d’information la plus fiable, 52 % des personnes les identifiant comme une source « digne de confiance » alors que les plateformes de médias sociaux ne sont considérées par 11 % des individus comme une source d’information digne de confiance.

3/ Les consommateurs s’attendent à ce que les marques qu’ils choisissent s’occupent d’abord et avant tout de leurs collaborateurs. Une minorité significative de consommateurs souhaitent que les marques soutiennent les hôpitaux (41 %) et aident le gouvernement (35 %).

4/ dans les  4 pays d’Afrique subsaharienne étudiés (Sénégal, Côte d’ivoire, Cameroun, Ghana) les consommateurs s’attendent à ce que les marques aient un impact sur la société en général et la communauté en posant des actes pour construire un monde meilleur :

 

Principale attente en ce qui concerne les entreprises et les marques (en%)

Nous montrer que nous pouvons surmonter la crise ensemble :

Sénégal : 35%    Cameroun : 34%    Côte d’Ivoire : 33%   Ghana :  15%

 

Ainsi, les marques doivent créer du sens, aider à surmonter la crise et façonner un avenir meilleur. Il s’agit d’amplifier les valeurs de communauté, coopération, générosité, dialogue, simplicité, inclusion.

Selon cette étude Les consommateurs n’attendent pas que les marques cessent de faire de la publicité même si de nombreuses marques envisageant de « se mettre en retrait » pour des raisons économiques.  Kantar estime qu’une absence de six mois en télévision entraînerait une réduction de 39 % de la notoriété totale de marque liée à la communication.

 

 

 

Lire aussi : La télévision, principale source d’information des populations sur le coronavirus

 

Lire aussi: McCANN Dakar : Comment être une marque utile en cette période de pandémie ?

 

Pays:

Panafricain