Fermer

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Je me connecte

2018, une année record pour les startups africaines

FacebookTwitterLinkedIn

L’univers de la Tech et du digital africain est plein de promesses ! Dans un rapport annuel portant sur le financement des startups africaines, le fonds de capital-risque Partech Africa, a salué le dynamisme du continent africain.

Créé par Cyril Collon et Tidjane Dème, Partech Africa est le fonds d’investissement destiné aux startups du continent. Basé à Dakar, ce fonds d’investissement est destiné aux startups technologiques à fort potentiel, évoluant dans des secteurs tels la Fintech, les services en ligne et mobiles, la mobilité ou encore la digitalisation de l’économie informelle.

Selon ce rapport publié le 22 mars dernier, 2018 marque une année record. Les chiffres révélés viennent confirmer l’attractivité croissante des entrepreneurs de la Tech africaine ainsi que leur capacité à transformer le continent.

Pour rappel, le rapport repose sur une méthodologie précise : il se concentre uniquement sur les startups africaines soit des entreprises ayant leur marché primaire sur le continent. De plus, le rapport ne couvre que les levées de fonds en equity du secteur tech et numérique, qui sont supérieures à 200 000 dollars et inférieures à 100 millions de dollars.

Sur l’année 2018, 146 start-ups africaines issues du secteur des technologies ont généré des fonds propres totalisant 1,163 milliard de dollars US en 164 levées.

Selon les deux dirigeants : « Lorsque nous avons créé le fonds Partech Africa en 2015, nous nous attendions à dépasser le milliard de dollars d’ici 2020. Nous avons déjà deux ans d’avance sur nos prévisions. »

Toutefois, le dynamisme de l’Afrique en matière d’innovation demeure très contrasté.

Le Kenya, le Nigéria et l’Afrique du Sud gardent la tête du classement et rassemblent 78% du total des investissements réalisés en 2018.  Néanmoins, la répartition géographique s’est élargie cette dernière année avec un total de 19 pays qui comptabilisent au moins un contrat d’investissement technologique supérieur à 200 000 USD cette année, par rapport à 13 pays en 2017.

Bien que ces trois pays fassent de l’ombre au reste du continent en matière de technologie, du côté de l’Afrique francophone, le Sénégal tient la 7ème position du classement avec 22 millions USD récoltés sur 4 levées de fonds.

Au regard des secteurs d’activités les plus concernées par des levées de fonds en 2018, l’inclusion financière tirée par la Fintech reste le secteur le plus attractif en matière d’investissements à hauteur de 50,0% du total des financements. En 2ème position, le secteur des solutions B2B est en plein essor.

Ce rapport 2018 réalisé par Partech Africa se veut optimiste et confirme l’attractivité croissante des jeunes pousses africaines ainsi que leur capacité à transformer le continent en un acteur mondial majeur.

 

 

 

Pays:

Panafricain