Fermer

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Je me connecte

L’essor continu des startups africaines

FacebookTwitterLinkedIn

L’Afrique peut compter sur un réseau de startups en plein essor. Même si les financements ne rivalisent pas encore avec d’autres régions du monde, le potentiel du continent est réel. Portées par l’essor du numérique, les jeunes pousses prometteuses se multiplient et commencent à séduire les investisseurs. De l’agriculture aux domaines de la e-santé et de l’éducation, l’actualité entrepreneuriale et technologique du continent a été très riche en 2018 et laisse présager de belles perspectives pour 2019.

A lire: Rétrospective 2018: L’Afrique francophone récompense ses talents

 

Selon un dernier rapport publié par le Global Tech Media Weetracker (média Tech dédié à l’analyse et l’actualité de l’écosystème des startups africaines), les startups du continent ont levé 725,6 millions de dollars sur l’année 2018. Au total, 458 startups ont pu bénéficier d’investissements sur le continent avec en tête de file, l’Afrique du Sud, le Kenya et le Nigéria qui concentrent 80% du montant global de fonds levés en 2018. La Fintech reste le secteur le plus concerné par ces investissements.

L’étendue du potentiel des jeunes pousses en plein développement est soutenue par de nombreuses initiatives. Incubateurs, événements internationaux, fonds d’investissements … les initiatives se multiplient malgré le manque de financement qui demeure le principal frein à l’innovation.

Dans cet élan, la startup Andela dédiée à la formation de développeurs sur le continent a annoncé avoir levé 100 millions de dollars pour son développement. Implantée au Rwanda, au Kenya et en Ouganda, la startup se dédie à la formation de développeurs sur le continent et leur mise en relation avec des sociétés à l’international. Andela ambitionne ainsi de jouer un rôle majeur dans le développement des écosystèmes technologiques et numériques en Afrique. Les fonds ont été récoltés auprès d’un consortium d’investisseurs. Grâce à cette levée de fonds pilotée par la société de private equity londonienne Generation Investment Management ainsi qu’un consortium d’investisseurs, la startup souhaite accélérer le développement de sa plateforme technologique et d’étendre sa présence sur le continent.

A lire: Entretien avec Douglas Mbiandou, fondateur d’Objis et de 10.000 Codeurs

Bien que la Fintech demeure au top 1 des secteurs ayant reçu les investissements les plus importants en 2018, le numérique et les startups sont de puissants leviers dans le domaine de la santé. Les startups ont investi le secteur de la médecine en installant de nouvelles pratiques dans les usages quotidiens grâce au développement des nouvelles technoogies. Elles font du numérique une arme pour lutter contre les déserts médicaux

A l’occasion de la prochaine édition du salon VivaTech organisé du 16 au 18 mai prochain, le groupe Sanofi a affiché ses intentions de soutenir la créativité et l’innovation dans la santé en lançant trois challenges aux startups africaines participantes. Ces startups seront en compétition pour trouver des solutions innovantes permettant de transformer l’écosystème de santé dans les pays africains. Les gagnants seront par la suite accompagnés par Sanofi dans la réalisation de leurs projets. L’appel à projets est ouvert à tous, les startups sélectionnées seront invitées à présenter leur projet dans le cadre de l’Afric@Tech, le pavillon dédié à l’Afrique au sein du salon Viva Technology.

 

A lire: Vivatech 2018: l’Afrique au coeur de cette troisième édition

 

 

 

 

Pays:

Panafricain