Fermer

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Je me connecte

Rétrospective : les 10 actualités marquantes de 2021

FacebookTwitterLinkedIn

Clap de fin pour cette année 2021.

Une année pleine de défis s’achève pour l’Afrique mais aussi une année remplie de projets.  De nombreux acteurs ont déployé de l’énergie et des initiatives malgré la pandémie de COVID-19 qui continue de se propager. 2021 a le mérite de placer une fois de plus sous les projecteurs des acteurs innovants et des projets ambitieux qui ont largement contribué à dynamiser l’écosystème.

2022 ouvrent de nouvelles perspectives avec un début d’année marquée par le coup d’envoi de la CAN 2021. Un événement très attendu qui laisse présager une année sous les meilleurs auspices dans le monde des médias, de la publicité et du digital.

Avant de nous plonger dans cette grande compétition sportive de 2022, retour sur les 10 actualités qui ont marqué le continent en 2021.

 

 

Le rire gagne l’Afrique

Pour la première fois, le monde de l’humour africain s’est réuni à Niamey le 31 décembre dernier pour la première édition des Awards du Rire Africain (ARA). Initiée par le célèbre Mamane et sa société de production Gondwana City Productions, cette grande cérémonie a été pensée pour récompenser les meilleurs talents humoristes du continent. Sept prix au total ont été décernés à des artistes de talent permettant ainsi de contribuer à l’émulation dans le monde de l’humour. Etoile montante de l’humour congolais, Stéphanie Divine Poumou, de son nom de scène « Stéphanie Bluetooth », a d’ailleurs remporté le prix de la révélation de l’année.

L’objectif de ces Awards est l’émulation et la motivation au sein du monde de l’humour. L’impact médiatique des ARA, avec des partenaires prestigieux comme Canal +, RFI et France 24, poussera les humoristes à être acharnés au travail pour espérer être eux-mêmes récompensés et atteindre la consécration continentale et internationale.

Cet événement a largement contribué à représenter l’humour africain comme une force dynamique sur la scène nationale mais aussi sur la scène internationale. Le groupe TRACE a lui aussi souhaité valoriser à sa manière les talents de l’humour africain grâce à Trace Comedy proposant un florilège d’artistes du milieu le temps d’un show exceptionnel orchestré par Digbeu Cravate depuis Abidjan, la capitale économique ivoirienne.

 

Une année rythmée par de grands événements

L’année 2020 a été marquée par l’annulation de la quasi-totalité des évènements en raison de la pandémie du COVID-19, impactant particulièrement l’industrie culturelle, les secteurs de la musique ou encore du sport.

L’année 2021 a quant à elle, laissé entrevoir quelques éclaircies avec une reprise progressive de l’événementiel. Les Adicomdays, la grand-messe du digital, ont ainsi pu se dérouler pour la 5ème année consécutive.

Pour cette 5ème édition, l’équipe des Adicomdays a confirmé une fois de plus son engagement auprès de l’écosystème de la communication digitale permettant au plus grand nombre d’assister virtuellement et physiquement à l’événement. Placés sous le thème du « STORYTELLING MADE IN AFRICA », les Adicomdays se sont joué en deux temps forts, à Abidjan le 28 octobre dernier mais également à Dakar au mois de décembre pour la grande cérémonie de récompense des Adicomawards.

Les acteurs du digital sur le continent ont également pu assister aux Assises de la Transformation Digitale en Afrique (ATDA). Co-organisées au Maroc par CIO MAG, cette 10ème édition des ATDA a réuni l’ensemble des acteurs du numérique africain.

Parmi les grands apprentissages d’un tel événement : la protection des données qui doit accompagner le développement du numérique et non le ralentir ou encore, l’importance des PME dans le développement du numérique. Pour les soutenir, il apparait crucial de créer des synergies entre ces structures et les géants du numérique pour pouvoir ainsi créer un écosystème favorable à l’essor des leaders du digital de demain.

 

 

L’offensive des géants du numérique

En parlant de géants du numérique, l’année 2021 s’est révélée très productive. Facebook devenu META, a mis en œuvre un certain nombre d’investissements et d’initiatives clés en Afrique subsaharienne en s’engageant notamment dans le développement de l’innovation, l’aide à la croissance des entreprises et le soutien des créateurs de contenu. META a ainsi accompagné la formation de plus de 80 000 PME dans 13 pays par le biais de programmes d’impact économique. Convaincu du potentiel lié au développement du e-commerce sur le continent, META a aussi annoncé en 2021 le lancement de sa marketplace dans 37 pays dont le Bénin, le Burkina Faso ou encore la RDC.

Netflix est aussi de la partie ! Après la diffusion de ses créations originales 100 % africaines « Queen Sono » et « Blood and Water », le géant de la VOD va plus loin dans le « local » en lançant des initiatives pour encourager l’industrie cinématographique sur le continent africain. Développer des contenus locaux, c’est bien mais pour cela, il faut pouvoir réussir à identifier des viviers de talents sur le continent. L’acteur s’est donc allié à l’incubateur Realness Institute, actif dans les pays anglophones, pour former largement des scénaristes africains. Il confirme ainsi son ambition d’investir dans la production de contenu local pour capter de nouveaux abonnés. Toujours dans cette perspective de conquérir le public des pays émergents, Netflix a récemment marqué un grand coup en lançant une offre gratuite au Kenya.

Le géant du numérique a également signé un partenariat avec la société de production Upper Room officialisant ainsi son développement en Afrique de l’Ouest grâce à de nouvelles productions en langues française et africaines.

 

L’Afrique se raconte en télénovelas

Le paysage audiovisuel africain est déjà très riche de séries romantiques que ce soit au travers de chaines entièrement consacrée à ce thème comme Novelas TV, Nina Novelas, Passion Novelas … ou dans les larges tranches horaires consacrées à ce genre audiovisuel sur des chaines publiques ou privées. Avec 11,4% de part d’audience, au cumul des 8 pays étudiés dans l’étude Africascope 2020, NOVELAS TV dépasse notamment très largement les autres chaines panafricaines. Toutefois, ces chaines étaient jusqu’ici essentiellement alimentées par du contenu en provenance d’Amérique du Sud (Brésil, Mexique, Colombie..) et plus  récemment de Turquie.

Derrière le phénomène «telenovela », se cache le leader de la distribution de contenus en Afrique, Côte Ouest Audiovisuel. Pionnière et actrice majeure du paysage audiovisuel africain, cette société créée par Bernard Azria a su initier le phénomène de la telenovela sur le continent. Au mois de mars 2021, Côte Ouest Audiovisuel a annoncé le lancement d’une nouvelle chaine, AFRO NOVELAS, véritable innovation. En effet, la société leader a opéré un choix stratégique majeur en officialisant la création de la première chaine francophone dédiée aux séries romantiques africains.

« Il commence à y avoir suffisamment de masse pour que ces télénovelas africaines viennent rapidement prendre la place de télénovelas latino-américaines. Selon moi, les télénovelas africaines sont amenées à rassembler plus d’audience encore que les novelas sud-américaines car c’est un format qui parle davantage aux Africains. » confiait Bernard Azria, dans une interview accordée à Adweknow.

Face à l’avènement du numérique encore embryonnaire en Afrique francophone, l’acteur a également profité de cette année 2021 pour officialiser le lancement de sa plateforme SVOD : KIWI.

 

Le streaming gagne du terrain

En parlant de streaming, en aout 2021, Digital TV research a publié son étude dans laquelle elle prévoit 15,1 millions de souscripteurs payants à une offre de SVOD en Afrique pour 2026. Ce chiffre prévisionnel représente un triplement par rapport au 5,1 millions attendus pour fin 2021.

Les 10 millions supplémentaires proviendront pour moitié d’Afrique du Sud et du Nigéria qui séduiront chacun 2,3 millions de souscripteurs supplémentaires.

Parmi les grands acteurs de SVOD, NETFLIX représentera fin 2021, 51% du nombre total de souscripteurs.

 

 

Développement du numérique et fin de l’analogique

Le Ministre de la Communication, des Médias et de la Francophonie, Amadou Coulibaly, a réuni, le 21 octobre 2021, l’ensemble des acteurs de l’audiovisuel ivoirien pour procéder au lancement de la campagne d’extinction de la télévision analogique.

Cette campagne a pris fin le 13 novembre 2021, avec la cessation définitive de l’analogique en Côte d’Ivoire. Le pays a ainsi achevé son processus de transition de la télévision analogique vers la télévision numérique, mis en œuvre initialement en 2012.

A ce jour les chaines présentes sur la TNT ivoirienne (dans l’ordre de numérotation de la TNT) sont : la RTI1, RTI2, La 3, NCI, A+IVOIRE, LIFETV et 7infos qui n’a pour l’instant commencé à émettre que sur le satellite.

 

 

Le paysage audiovisuel accueille de nouvelles chaines de télévision

Le paysage audiovisuel en Afrique francophone subsaharienne s’est enrichi de nouvelles chaines durant l’année 2021.

Au-delà du lancement de la chaine Afro Novelas de Côte Ouest Audiovisuel, le groupe TRACE a officialisé le lancement d’une nouvelle chaine de télévision au Cameroun baptisée TRACE Mboa dédiée à la musique et à la culture camerounaise. Après le succès de ses chaînes locales à l’instar de Trace Kitoko, Trace Gospel ou encore Trace Afrikora, le Groupe Trace réitère le développement de nouvelles chaines locales à l’instar de TRACE Mboa, en partenariat avec CANAL+.

Ce dernier a annoncé en septembre le lancement de CANAL+ Pop en remplacement de CANAL+ COMEDY. Cette nouvelle chaine « 100 % show » est ainsi portée par une programmation ambitieuse et une palette de nouveaux programmes de divertissement.

Du côté du Cameroun, la nouvelle chaine d’information Bnews1 est venue enrichir le paysage audiovisuel camerounais le 15 janvier dernier. Créée et dirigée par le journaliste Ernest OBAMA ex-directeur général et présentateur vedette de Vision 4, Bnews1 dont le « B » fait référence au peuple Bantou se veut fédératrice et met en avant son professionnalisme.

De son côté EDITIS annonce le lancement conjoint avec le groupe CANAL+ de Nathan TV, la 1ère chaîne éducative en français en Afrique francophone. Cette nouvelle chaine réunit l’expertise et le savoir-faire des éditions Nathan, spécialiste de l’édition scolaire et parascolaire au sein du Groupe Editis, et de CANAL+. Elle s’adresse aux enfants de 7 à 10 ans et propose tous les jours des cours de français et de mathématiques en lien avec les programmes scolaires de chaque niveau de classe.

 

Des nouveaux médias sur le digital

La génération connectée du continent aura elle aussi le droit à de nouvelles offres média déployées sur le digital avec le lancement des activités de BRUT sur le continent. La référence mondiale en matière de vidéos virales fondée par Renaud Le Van Kim, Guillaume Lacroix et Laurent Lucas, déploie en effet ses ailes sur le continent africain là où l’expansion du web se confirme, portée par une jeune génération toujours plus connectée. Le média a lancé quatre nouvelles pages pour cibler la Côte d’Ivoire, le Sénégal, le Maroc et la Tunisie. La journaliste Haby Niakaté, à la tête de la rédaction du talk-show « le Chœur des Femmes » sur CANAL+ Elles, en est la rédactrice en chef de Brut Afrique.

Dans un registre « frais, osé et décalé », Adamant offre également en 2021 aux annonceurs un support de communication dédié aux jeunes générations qui, via des programmes courts, traite des thématiques de divertissement social media grâce à un réseau d’influenceurs, producteurs, bloggueurs et experts médias de l’Afrique francophone mais aussi anglophone.

Grâce à ces vidéos 100% mobiles et gratuites, le média réunit aujourd’hui une communauté de plus d’un million d’abonnés sur Facebook, 15 millions de consommateurs à travers le continent et sa diaspora.

 

 

Les codes de la téléralité ont conquis le continent

La vague « télé-réalité » déferle sur le continent africain.

Le genre télévisuel est de plus en plus plébiscité par le public africain. Pour répondre à cette nouvelle demande, bon nombre d’acteurs du paysage audiovisuel adaptent de célèbres émissions occidentales pour le public quand d’autres expérimentent de nouveaux concepts.

Au-delà de son engagement pour la création originale de contenu africain et notamment la création de séries, CANAL+ prend part au développement de la télé-réalité sur le continent.

« La télé-réalité est une évolution naturelle pour tout paysage audiovisuel. Et ceci est d’autant plus fort en Afrique francophone que les publics africains sont déjà friands de formats de télé-réalité qu’ils connaissent via leur diffusion sur des chaines françaises que Les Bouquets CANAL+ distribuent. Le groupe CANAL+ a été pionnier dans le domaine avec la production et la diffusion sur A+ du télé crochet Island Africa Talent … »  confie Nathalie Folloroux, directrice des chaînes Canal+ chez Canal+  International.

L’opérateur historique a ainsi lancé une version africaine de l’émission 4 MARIAGES POUR UNE LUNE DE MIEL diffusée avec succès sur TF1 durant 6 saisons depuis 2011.

Enfin la télé réalité occupe aussi une place grandissante dans la grille 2021/2022 de Life TV, la chaine de la TNT ivoirienne. Voici quelques programmes déployés pour cette nouvelle année : « Le Djai » téléréalité d’aventure mettant en jeu 10 millions de FCFA ou encore « Inside » téléréalité d’enfermement qui met en scène de jeunes candidats autour d’épreuves mettant en jeu 10 000 000 FCFA.

 

Du nouveau dans l’actualité « business »

 

  • Mohamed Salah et Didier Drogba parmi les sportifs les plus influents d’Afrique selon le média Sport News Africa.
  • Le Nigéria, première puissance africaine, a officialisé le lancement de sa crypto monnaie, le eNaira.
  • Opinion & Public, basée en Côte d’Ivoire, est devenue un partenaire à part entière de la marque BCW.
  • L’AFP et Google trouvent un accord pour la rémunération de ses contenus exploités
  • Le groupe international Avisa Partners annonce l’acquisition de l’agence de communication spécialisée sur l’Afrique 35°Nord
  • Kawarizmi active la première campagne de DOOH programmatique en Afrique pour AirFrance.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pays:

Panafricain