Fermer

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Je me connecte

Entretien avec Marjorie Vella, Directrice adjointe des programmes chez TV5Monde

FacebookTwitterLinkedIn

Vous venez de lancer la plateforme TV5MONDEplus. Quelles sont vos ambitions à travers le développement de ce projet ? Y’aura-t-il des contenus africains ?

TV5MONDEplus est la première plateforme mondiale généraliste francophone et gratuite

Nous avons voulu offrir une alternative francophone (gratuite avec publicité) aux services de SVoD des géants américains. TV5MONDEplus propose tous les genres de programmes d’une offre généraliste : fictions (cinéma, séries), documentaires, magazines, animation et programmes jeunesse, émissions de divertissement, podcasts….

Les programmes de la plateforme internationale sont uniquement francophones : québécois, canadiens, suisses, belges, français et bien sûr africains… avec les accents de tous les pays francophones qui sont l’identité et la richesse de TV5MONDE. Les choix éditoriaux permettent d’éveiller la curiosité des publics, avec des programmes locaux assumés, universels.

Face à l’hyper offre en ligne, le catalogue de TV5MONDEplus opère une sélection qualitative des contenus culturels. L’objectif assumé de cette sélection est de faire rayonner l’excellence du savoir-faire de chacun de nos pays partenaires ainsi que des pays d’Afrique francophone dans tous les genres.

TV5 Monde Plus propose au lancement, plus de 3 000 heures de contenus, provenant de chaînes partenaires, d’acquisitions ou de coproductions d’œuvres issues de tous les pays francophones.

L’objectif est d’arriver à 5 000 heures de programmes d’ici fin 2021. Du contenu exclusif est également présent, comme la série « Wara », (coproduction Sénégal, France, Niger). Les productions d’Afrique francophone sont bien évidement présentes dans le catalogue et constituent plus de 10% de l’offre proposée. Elles sont présentes dans toutes les catégories de programmes.

Ces différents genres de contenus constituent la meilleure des représentations de productions issues de l’audiovisuel public francophone et de la production francophone. Ces programmes, éprouvés auprès des publics nationaux, programmés en fonction des zones ciblées, rencontreront le plus large des publics francophones en vue de le fidéliser.

 

TV5Monde est très active dans le domaine de la production africaine, quelles ont été les principales nouveautés de l’année 2020 ?

Concernant les séries TV africaines produites en langue française, nous poursuivons activement notre politique d’acquisition (achat et préachat) et de coproduction auprès de nos partenaires en Afrique Francophone. Ces séries ont vocation à intéresser un large public sur TV5MONDE Afrique, la chaîne de Télévision où elles sont diffusées quotidiennement depuis bientôt 15 ans (installées, plébiscitées et fédératrices) et l’offre numérique Afrique mais aussi sur les autres chaînes de TV5MONDE où nous pouvons les découvrir depuis l’année dernière comme un genre télévisuel complémentaire aux côtés des séries françaises, suisses, belges et canadiennes. Depuis cette rentrée, certaines d’entre elles minutieusement choisies sont aussi disponibles sur TV5MONDEplus.

Notre ambition éditoriale est exigeante. Nous continuons à miser sur les succès qui renforcent notre marque avec la diffusion en exclusivité de nouvelles saisons de séries en format 26’ préachetées majoritairement en premier diffuseur : la 2eme saison du thriller familial ivoirien qui se déroule dans l’industrie du cacao Sœurs Ennemiescoproduite par la RTI, la 3ème saison de la série médicale sénégalaise C’est la Viequi fait la part belle à la jeunesse avec une portée éducative ou encore la saison 4 de la très populaire série humoristique burkinabé Les BobodioufLe Retour pour une diffusion en novembre sur TV5MONDE Afrique.

Par ailleurs, dans un format court de 3’, sur l’année 2020, c’est 200 épisodes inédits de la série humoristique et familiale gabonaise Parents Mode d’Emploi préachetée en exclusivité par la chaîne (l’adaptation africaine de la version francaise diffusée sur France 2) qui ont été ou sont à découvrir chaque jour sur nos offres linéaires et non linéaires. Après la saison 5 lancée en début d’année, la saison 6, très attendue, est diffusée cette rentrée de septembre.

Parallèlement à notre politique de préachat, nous continuons à acquérir en premier diffuseur exclusif des séries en format 26’ inattendues aux sujets peu ou pas traités jusqu’alors dans la fiction africaine francophone. Nous assumons des points de vue d’auteurs forts avec la série historique camerounaise Our Wishes qui évoque la naissance du Cameroun et notamment le traité qui fera du Cameroun un territoire allemand à la fin du 19e siècle. Dans un autre genre, la série sociétale sénégalaise Renaissanceparle de drogue, de délinquance, de traitement médical et de la réinsertion sociale par le biais d’intrigues bien ficelées. Nous diffuserons aussi et toujours en exclusivité la série congolaise (RDC) Coloréqui évoque quant à elle les préoccupations générationnelles de la jeunesse estudiantine de Kinshasa.

Pour finir et concernant la coproduction, nous croyons en cette stratégie qui nous permet de nous associer à d’autres partenaires audiovisuels pour produire une série à vocation internationale. La série Waraque nous venons de coproduire avec 3 producteurs (Sénégal, France, Niger) au format de 45’ est un bon exemple. Soutenue aussi par l’AFD, CFI, l’OIF et le CNC, les financements ont permis aux créateurs, scénaristes, réalisateurs, acteurs, techniciens de travailler dans de bonnes conditions pour faire aboutir notre première série d’anticipation : un thriller politique qui met en perspective les combats d’une génération qui réclame un changement de société. La série est lancée en première mondiale sur la Plateforme Numérique Francophone. Nous la retrouverons par la suite sur les chaînes de TV5MONDE.

TV5MONDE a également coproduit DJ BATTLEavec ALMA PRODUCTION et AFRICA DJ d’après une idée originale Idée Jean-Claude Tapey en Côte d’Ivoire un grand concours panafricain (14 pays) de DJ qui sera diffusé courant octobre. Les 8 meilleurs candidats sélectionnés par un jury de professionnels s’affronteront dans des épreuves de mix.

TV5MONDE a aussi intensifié très sensiblement sa présence dans la production de programmes africains pour la jeunesse en particulier des programmes de grande Qualité Ludo- éducative notamment : Gabâoproduit au Gabon qui répond pour chaque épisode à une question en lien avec un objet technique ou notre environnement

  • Le petit Geekproduit en Côte d’Ivoire, émission éducative sur les nouvelles technologies
  • Raconte à Wanda Jemlyau Cameroun et pour la saison 2 au Rwanda produit au Cameroun, programme ludo-éducatif de contes faits par et pour les enfants

 

Et nous fourmillons d’autres projets…

 

Selon vous, quelles sont recettes du succès des nouvelles séries télévisées africaines ?

Il n’y a pas plus de recettes de succès pour des séries télévisées africaines que pour les autres programmes qu’ils viennent d’Afrique ou d’ailleurs, ça se saurait …

Un projet artistique embarque une équipe entière vers sa fabrication dans une énergie collective où se déploie le talent, l’originalité de chacun pour raconter des histoires en image. Il faut être dans l’air du temps et… beaucoup travailler en équipe avec les créateurs, les producteurs et l’ensemble des acteurs de l’audiovisuel.

 

Quels regards portez-vous sur le secteur de la production audiovisuelle en Afrique francophone subsaharienne ? Est-ce que le secteur se porte bien ?

Il y a de très beaux projets qui se développent, et de gros efforts sont entrepris par des producteurs formés talentueux et dynamiques. Le secteur se porte mieux, mais il n’y a pas de miracle non plus. Les investisseurs, en particulier étrangers restent très frileux en ce qui concerne l’Afrique francophone, c’est bien dommage.

 

Comment voyez-vous son évolution ?

Je suis plutôt optimiste, l’évolution est réelle mais elle prend du temps, de belles décisions sont prises dans certains pays pour soutenir et financer la culture, former les gens aux différents métiers de l’audiovisuel.  De belles initiatives internationales sont également créées pour soutenir la production d’Afrique Francophone, et c’est une bonne chose. Les pays africains s’organisent également pour favoriser la coproduction « sud-sud » et c’est une excellente nouvelle pour les producteurs et les créateurs.

 

Lire aussi: La production africaine francophone : état des lieux et perspectives

 

 

Pays:

Panafricain