Fermer

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Je me connecte

Entretien avec l’équipe de McCann Dakar pour le lancement de Free

FacebookTwitterLinkedIn

Pouvez-vous nous présenter votre agence en quelques mots ? 

Emmanuelle Keinde PDG McCANN Dakar -Nous faisons partie d’un groupe indépendant qui opère sur la zone Afrique centrale – Afrique de l’Ouest francophone avec une franchise McCANN sur 14 pays. Notre groupe possède en propre quatre agences : au Cameroun, au Sénégal, en Côte d’Ivoire et en Guinée Conakry et opère via des agences partenaires dans les autres pays. Le groupe est détenu par trois actionnaires africains : Annie Barla PDG McCANN Douala, Maurice Touré PDG McCANN Abidjan et moi-même, PDG de McCANN Dakar.

Première agence de conseil en communication à ouvrir au Sénégal en 1991, le périmètre d’activité de McCANN Dakar est : le conseil, la stratégie, la création, le digital et le média.

Nous apportons des réponses à des problématiques variées telles que la transformation, l’innovation, l’expérience client, le lancement ou rebranding de marque, le brand content, la e-reputation et influence… Toutes nos réflexions sont guidées par la connaissance du consommateur pour répondre de manière stratégique et créative sur tous les points de contact.

Notre démarche consiste à mettre au cœur de la réflexion la connaissance client. Pour cela, nous travaillons avec des outils d’écoute et de veille exploitant l’intelligence artificielle pour analyser au mieux les comportements consommateurs. Notre vision transverse sur tous les points d’expérience consommateur, nous permet de conseiller au mieux nos clients afin d’affiner leur stratégie d’audience, et de construire une communication que les consommateurs peuvent s’approprier. Au sein de notre agence, nous aimons casser la distance entre une marque et ses consommateurs pour rompre avec les codes d’une communication classique descendante.

 

Qui sont vos principaux clients ? 

Emmanuelle Keinde – Nous accompagnons plusieurs marques telles que Free pour son lancement au Sénégal, des acteurs issus de la Fintech comme YUP, des institutions financières avec CBAO & Attijari, des pure players avec Coin Afrique et 4YOU, des marques de beauté souhaitant accroitre leur activité en Afrique comme Bioderma… Nous travaillons avec des marques qui souhaitent communiquer au Sénégal mais aussi dans l’ensemble de la sous-région.

 Notre motto, « Truth well told », correspond à notre ambition : révéler les vérités profondes au travers d’idées créatives transformatrices. Notre objectif : la création d’une valeur pérenne pour les marques qui nous sont confiées.

 

Vous avez accompagné Free dans son lancement au Sénégal. Pouvez-vous nous présenter la campagne ? (Petra Cvitkovic – Strategic Planner McCANN Dakar)

Petra Cvitkovic, Strategic Planner – L’objectif de la campagne était de rebrander la marque Tigo pour installer la marque Free en suscitant immédiatement attractivité et engagement chez les consommateurs.

La campagne « Li Mooy Free » (« C’est ça être Free ») s’est déployée en plusieurs étapes :

 

  • Infiltration : message délivré en Street Marketing et teasing digital
  • Déclenchement : révélation de la marque et de ses offres avec une keynote du DG de Free au Sénégal, Mamadou Mbengue
  • Amplification : propagation du mouvement « Li Mooy Free » sur les réseaux sociaux
  • Accélération : popularisation de l’offre sur les médias traditionnels

Le digital bouleverse les codes de consommation et de communication et nous avons pris le pari de retranscrire ce changement dans la campagne réalisée pour Free. Pour cela, nous avons conçu une campagne inscrite dans les codes culturels sénégalais et digitaux. Nous avons aussi innové sur la stratégie de déploiement de la campagne en termes de phasing et formats.

En direction artistique, nous proposons aussi quelque chose de différent, en mettant en scène des figures jamais vues telle que la femme incarnant la force « Li Mooy Doolé » ou l’ambition « Li Mooy Boss ».

La campagne a suscité un réel engouement en assurant créativement la connexion immédiate d’une promesse de marque forte avec un marché sénégalais en attente d’une telle initiative.

 

 

Entre le français, langue officielle et le Wolof, langue parlée, comment concevez-vous l’écriture publicitaire ? (Arthur Jacq – Digital Manager McCANN Dakar)

Arthur Jacq, Digital Manager – Il est vrai que pendant longtemps, l’écriture publicitaire au Sénégal se faisait en français. Chez McCann Dakar, nous ne partons jamais d’un concept en français que nous déclinons en Wolof mais créons initialement en Wolof. Au-delà de la langue qui est fondamentale pour s’adresser aux cibles, nous cherchons avant tout à nous inscrire dans le « parler » culturel du moment et sommes pour cela en veille permanente sur les tendances émergeant en digital. Créativement on cherche toujours l’écriture la plus directe pour toucher le cœur des consommateurs afin de les « embarquer » dans un univers de marque distinctif.

 

 

 

Pays:

Sénégal