Fermer

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Je me connecte

Entretien avec François Deplanck fondateur de Tanka Studio et producteur de la série CACAO

FacebookTwitterLinkedIn

TANKA, votre société est sous les feux de l’actualité aujourd’hui puisque CACAO la série que vous avez produite va débuter ce soir sur CANAL+. Pouvez-vous tout d’abord nous dire quelques mots de votre société et de vos différentes activités ?

J’ai développé deux types d’activité, le conseil aux médias et entrepreneurs africains via TANKA Media, et la production via TANKA Studio qui a donc produit « CACAO ».  Nous recherchons ou suscitons des idées, identifions les opportunités, gérons le montage des projets et leur financement.  Pour développer nos projets en Afrique nous travaillons avec des auteurs du continent et nous nous associons à des partenaires locaux pour la coproduction et/ou production exécutive.

 

CACAO met en scène deux grandes familles rivales qui se battent pour le contrôle du négoce du cacao. Comment et quand vous est venue l’idée de proposer une série sur ce thème ?

L’idée est de Yolande Bogui qui a porté le projet « Flingues et Chocolat » pendant plusieurs années et nous l’avions accompagnée quand j’étais à CANAL+.  Lorsque j’ai créé TANKA Studio j’avais en tête de le relancer car l’écriture était très avancée et j’étais convaincu qu’il y avait une belle opportunité pour créer une grande saga africaine.  Yolande Bogui m’a fait confiance et nous avons pu faire naitre son bébé sous le titre « CACAO ».

 

Comment avez-vous réussi à financer un projet aussi ambitieux ?

C’est un pari.  CANAL+ est notre principal partenaire financier.  CFI avait initialement beaucoup aidé le développement d’écriture et l’OIF y a aussi cru et nous a soutenus.  Localement la région de la Nawa nous a apporté son concours. Malheureusement les Etats africains n’ont pas de budgets pour soutenir une industrie culturelle qui représente pourtant une énorme source d’emplois et de recettes.

 

Comment les rôles se répartissent-ils entre TANKA Studio, Underscan et CANAL+ ?

TANKA Studio porte le projet en tant que Producteur et à ce titre gère les droits, les auteurs, le scénario, le financement, le choix du producteur exécutif et du réalisateur, en l’occurrence Alex Ogou avec qui dès le départ je voulais monter ce projet. Avec Underscan, sa société, il est Producteur Exécutif et avait la responsabilité du budget défini, du plan de travail, de l’organisation générale du tournage et de la post-production.  Nous avons choisi le casting ensemble en coordination avec CANAL+ INTERNATIONAL (Cécile Gérardin), tout en assumant certains risques sur des nouveaux talents.  En tant que 1erdiffuseur, CANAL+ organise la communication pour le lancement de la série en Afrique francophone et prochainement en France.  TANKA Studio gère les ventes internationales.

 

Il y a toujours des péripéties durant un tournage de cet ampleur. Avez-vous eu des difficultés particulières ? Ont-elles eu des conséquences sur le budget ou le délai de livraison ?

Oui, c’est un tournage qui fut particulièrement long (6 mois et demi) et difficile.  D’abord parce que la richesse des scénarios nous a amenés à tourner dans de nombreux lieux et décors notamment extérieurs, certains à 7 heures d’Abidjan ce qui a nécessité d’installer 60 personnes dans la région de Mayo-Soubré.  La météo ne nous a pas épargnés pendant la saison des pluies.  Et deux membres de l’équipe sont malheureusement décédés pendant le tournage.  Ces événements ont beaucoup affecté l’équipe.  Ils ont ajouté 1 mois au tournage et entrainé un dépassement de budget.

 

Vous êtes, je crois, en train de travailler sur de nouveaux projets de fiction pour la télévision ? Que pouvez-vous en dire à nos lecteurs ?

Nous avons tourné un pilote de la série policière « La Scientifique » créée par Ray Reboul en association avec CINEKITA Ci.  Nous sommes en développement d’écriture d’une Bible « 2 » et visons un tournage au 1er semestre 2021.  Nous avons 2 autres projets en développement avec 2 autres pays dans des univers très différents, et sommes en discussion pour nous associer à une série d’animation codéveloppée entre l’Afrique, les US et l’Europe. Enfin, si le public est au rendez-vous pour « CACAO » nous lancerons le développement d’une saison 2.

 

 

Lire aussi: « CACAO » la nouvelle saga familiale signée CANAL+ Original

Pays:

Côte d'Ivoire