Fermer

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Je me connecte

Entretien avec Michel Russel Lohoré, fondateur des ASCOM

FacebookTwitterLinkedIn

Lauréat du Prix National d’Excellence pour le Développement de la Communication (décerné par l’État de Côte d’Ivoire), Michel Russel Lohoré est un visage connu du paysage médiatique ivoirien. Il a été collaborateur à Fraternité Matin, le seul quotidien ivoirien de l’époque, avant l’avènement du multipartisme en 1990. Journaliste et professionnel des relations publiques, il s’est  illustré, de 1993 à 1999, par ses portraits intimes des acteurs majeurs de la scène économico-politique ivoirienne (plus de 300 portraits à son actif dans l’hebdomadaire « Le Réveil Hebdo ».

Après avoir occupé le poste de rédacteur en chef du quotidien L’Opinion, il a été durant six ans Chef de la régie publicitaire du Groupe Fraternité Matin, puis Chef du Service des relations publiques de ce groupe de presse pendant trois ans.

Michel Russel Lohoré a, en outre, été 1er Vice-Président de l’UNJCI (Union Nationale des Journalistes de Côte d’Ivoire), et, huit ans durant, Président du comité d’organisation de la soirée des Ebony (la soirée de gala annuelle qui consacre depuis 1993 les meilleurs journalistes du pays). Membre du Club de la Presse de Lille (France), il est le Président Fondateur de l’APEFA (Association pour la Promotion de la Presse Économique et Financière en Afrique) et du FAPEF (Forum Africain de la Presse Économique et Financière) dont l’objectif  est de conférer une place de choix au journalisme de développement sur le continent africain.

Vous avez lancés de nombreux événements en Côte d’Ivoire … 

Passionné d’économie et d’événementiel, je suis en effet  le promoteur des Bâtisseurs de l’Économie Africaine « Africa Economy Builders Forum & Awards », événement conçu pour célébrer les meilleurs entrepreneurs et talents africains) et des ASCOM (As de la Communication, du Marketing et de l’Evénementiel), une grande rencontre des professionnels africains de la communication.

Je suis également auteur du Who’s Who in Côte d’Ivoire, un ouvrage annuel qui a pour vocation de mettre en lumière et de promouvoir l’Excellence ivoirienne. Enfin, j’ai été coopté à plusieurs reprises pour participer à l’organisation d’événements internationaux, notamment à New Delhi, Londres et Paris.

Vous organisez prochainement la 9ème édition des ASCOM. Pouvez-vous nous présenter l’événement ? 

Les ASCOM se présentent comme le grand rendez-vous des communicants qui font l’Afrique. L’événement a été créé en 2007, dans un contexte de crise socio-politique en Côte d’Ivoire. L’idée était de valoriser les communicants et de faire comprendre qu’ils avaient un rôle à jouer.

La première édition avait pour thématique  » le rôle de la communication et du marketing dans la relance de l’économie ivoirienne » car il est important pour nous d’inciter la population à prendre conscience des enjeux de la communication.

 

Aujourd’hui, quelles sont les ambitions d’un tel événement ?

Les ASCOM sont aujourd’hui une réelle plateforme d’échanges, de partage de compétences, de networking et de mise en lumière de tous les communicants et talents de la profession. Nous réunissons les agences, les entreprises, les collectivités et les institutions. Notre objectif est d’inciter tous ces acteurs à faire de la communication un levier de performance pour le continent africain.

 

Quels sont les contours de la prochaine édition ? 

Je voudrais souligner que dans notre domaine, les ASCOM sont le seul événement africain de cette envergure conçu par un promoteur indépendant. Ouvert à tout le continent, l’événement est également ouvert aux autres continents. Pour marquer sa 9ème édition, nous avons choisi d’afficher davantage sa portée internationale.

Nous souhaitons créer des ponts entre nos talents ivoiriens, africains et des figures du milieu qui nous viennent de l’étranger. C’est ainsi qu’en 2018 nous avons reçu Jacques Séguéla et Mercedes Erra. Cette année, le plateau sera partagé par Paul Emmanuel Reiffers, Président-Fondateur de Mazarine Group, Stéphane Fouks, Vice-Président de Havas Group, Gilles Acogny, Directeur Général d’Acosphere Ltd, Zeinab Badawi, Directrice Générale de Kush Communications, productrice et présentatrice-vedette sur BBC World News TV et BBC World Radio . Nous accueillerons également des personnalités telles que Fabrice Sawégnon (Voodoo Group), Ambofo Sakia (Agence Efées) …

Nous inviterons également des écoles de communication pour le volet formation des ASCOM.

 

Quelle est la thématique retenue ?

Après une édition entièrement dédiée aux femmes en 2019, nous souhaitions axer la prochaine sur le thème « une nouvelle ère, un nouvel élan ». Même si grâce aux progrès de la médecine, nous respirons un peu mieux dans cette longue période de pandémie, la crise de COVID-19 a bouleversé le monde, y compris le monde de la communication. Cette crise nous oblige en effet à penser autrement la communication. Vitale pendant cette période, la communication a également su démontrer tout son pouvoir, à la fois innovant et créatif. Pour aller de l’avant, nous souhaitions faire le point sur le devenir de la communication. Tout l’écosystème de la communication (communicants, annonceurs, institutions …) doit préparer l’avenir pour contribuer à structurer et professionnaliser le secteur.

 

Depuis la création de cet événement dédié à la communication, quel regard portez-vous sur l’évolution de ce secteur ? 

Nous avons beaucoup de raisons d’être optimistes.

En tant que témoins de l’époque, nous avons vu des carrières se forger au fil des années. Nous avons vécu l’éclosion du secteur, porté par de nombreux talents mais beaucoup d’acteurs se sont aussi installés sans en avoir les compétences. Aujourd’hui le secteur et les professions qui en découlent manquent encore beaucoup de rigueur. De nombreuses agences se sont créées mais nous ne pouvons qu’observer une fuite de nos talents. Aujourd’hui, nous devons nous relever de la crise du Covid qui a largement impacté les acteurs dont notamment les plus grandes agences de communication. Personne n’a été épargné. Pour cela, il faut aider et accompagner les acteurs car le secteur est très prometteur pour le continent africain et peut être un vecteur de créations de beaucoup d’emplois pour la jeune génération.

 

Voici le programme de cet événement hybride organisé le 9 juin à Abidjan (de 8H30 à 18H30 GMT), déployé en présentiel et sur le digital : 

 

Conférence : la vente et le marketing au service de l’entreprise (Gilles Acogny, Directeur Général d’Acosphere Ltd)

Panel : une nouvelle ère, un nouvel élan : comment construire une culture d’innovation ?

ASCOM Inside: Des entreprises et des institutions présentent leurs initiatives et savoir-faire.

La Grande Conversation avec Paul-Emmanuel Reiffers, Président-Fondateur de Mazarine Group : La communication au service du luxe, de l’art et de la culture.

Panel : la communication, une niche d’opportunités : quelle formation pour être compétitif?

La Grande Conversation avec Stéphane Fouks, Vice-Président de Havas Group : Quelle communication pour accélérer le développement économique ?

ASCOM Awards : cérémonie de distinction des professionnels, des agences, des entreprises, des collectivités et des personnalités qui s’illustrent par le talent, l’esprit d’innovation, la résilience et la persévérance.

 

 

 

Pays:

Côte d'Ivoire