Fermer

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Je me connecte

Article Abonné

Entretien avec Alex Ogou, fondateur de la société de production PLAN A

FacebookTwitterLinkedIn

Pouvez-vous nous présenter votre nouvelle structure PLAN A ?

Plan A est une start-up de production audiovisuelle créée en Décembre 2020 à Abidjan. Nous sommes une équipe de 6 personnes d’horizons différents mais complémentaires.

 

Qu’est-ce qui a motivé la création de cette société ? Quelles sont vos ambitions ?

L’idée d’investir dans une structure stable et ambitieuse part du constat qu’il existe un réel manque à la fois quantitatif et qualitatif de productions audiovisuelles à vocation internationale en Afrique francophone. Certes nous n’avons pas beaucoup de « guichets » de financements sur l’Afrique francophone mais ceux qui sont déjà présents à savoir notamment l’OIF et les chaines CANAL+ International et TV5 Monde, nous sollicitent afin d’abonder leurs grilles de programmes originaux.

Nous comprenons que nous sommes dans un écosystème où les bailleurs de fonds et les producteurs sérieux ont besoin les uns des autres…

Plan A s’inscrit dans cette démarche structurante.

Notre ambition est de devenir une référence en termes de création de programmes (Séries TV, Téléfilms…) dans l’espace francophone.

Notre ambition c’est également d’être moteur dans la phase d’industrialisation du secteur en employant, professionnalisant et fidélisant le plus grand nombre de techniciens et acteurs du secteur audiovisuel ouest africain.

Notre devise est « L’Afrique au premier Plan ! »

 

Vous venez de présenter, à l’occasion d’une conférence de presse, votre nouveau projet « La dernière voix ». Pouvez-vous nous en dire plus ?

La Dernière Voix (LDV) est une fiction de 52×26’ que Plan A crée en association avec la chaîne A+ et Universal Music Africa. Et en partenariat avec TRACE. Elle sera réalisée principalement par le réalisateur de clip Roland Gogo…

Il s’agit d’une série originale sur le monde de la création musicale, qui met en scène 5 jeunes talents (chanteurs et musiciens) qui ont été recrutés par une maison de disque et placés en résidence dans un lieu secret appelé le Laboratoire. Ce lieu est supervisé par un majordome énigmatique dénommé Wilson. Il sera à la fois leur mentor et leur juge. Durant leur résidence, étalée sur les 52 épisodes de la série, ils s’emploieront à perfectionner leur art en vue de devenir la Dernière Voix.

De temps en temps la réalité fera irruption dans la fiction par la présence de coatchs virtuels interprétés par des vedettes de la musique africaine et des sorties en lieux publics où nos talents devront prester sans filet face à la population…

Pour finir, et ce qui fait l’originalité de la série, celui qui sera désigné par Wilson, comme La dernière voix, se verra offrir un contrat d’artiste « réel » chez Universal Music Africa…

 

 Quelles seront les thématiques abordées dans vos prochaines productions ?

Bien que toute jeune, la société coproduit actuellement avec la société ACACIA Productions, la première série Canal+ Original au Burkina Faso.

Il s’agit d’une série de 8 x 52’ intitulée De Plus En Plus Loin et réalisée par 2 jeunes réalisateurs burkinabés Fabien Dao et Eric Hervé Lengani.

La série traite des mésaventures de 2 jeunes burkinabés en quête d’eldorado occidental, qui se retrouvent confrontés à l’enfer lybien. Face à cette réalité, l’un d’eux décide de rentrer chez lui et de se venger sur ceux qu’il juge responsables de son « besoin » de fuir… Le tournage a démarré depuis 3 semaines et nous promet de belles surprises.

Nous travaillons également sur la finalisation du budget d’une série que je réaliserais en Côte d’Ivoire, sur l’univers de celles que l’on nomme les « géreuses de bizzi ».

Au-delà de leur fond sociétal, ces deux séries auront une dominante de genre policier.

A suivre…

 

Pays:

Côte d'Ivoire