Fermer

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Je me connecte

Décès du producteur et figure des médias Amobé Mévègué

FacebookTwitterLinkedIn

Amobé Mévègué est décédé le 8 septembre dernier, à l’âge de 52 ans.

Producteur audiovisuel, il était le fondateur et PDG de la chaine de télévision Ubizznews, disponible en Afrique et en Europe par satellite. Il œuvrait également dans le monde des médias afro en France puisqu’il travaillait depuis les années 80 pour les premières radios de la diaspora, Tabala FM et Tropic FM.

Amobé avait également été désigné journaliste africain le plus diffusé du continent en produisant et en animant des émissions diffusées sur RFI, TV5Monde, Canal France International, MCM Africa, France 0 ou encore France 24 ainsi que sur des chaines publiques et privées du continent.

Il avait d’ailleurs rejoint les équipes de TV5Monde en 2002, en en tant que présentateur du magazine musical « Acoustic » dans lequel il recevait plus grands noms de la musique internationale.

Enfin, il avait lancé en mai 2020, le projet WAN 2.0 (Worldwide Afro Network) qui a réuni pour la première fois une centaine d’artistes, leaders et innovateurs, d’Afrique, de l’Océan Indien, des Caraïbes et des Amériques, pour un show de 2h30 diffusé à la télévision grâce au réseau de chaines publiques et privées réunies par l’Union Africaine de Radiodiffusion.

A cette occasion, il avait accordé une interview à Adweknow pour présenter ce projet d’ampleur : « Ma carrière professionnelle m’a permis de connaitre l’ensemble des médias afro et internationaux qui impactent les populations africaines. Cela m’a permis de rencontrer les grandes personnalités du monde artistique qui sont aujourd’hui comme une seconde famille. Je suis un producteur de contenu et je revendique d’avoir une fibre d’engagement pour des causes qui me tiennent à cœur. A ce titre, j’ai créé une fondation qui s’appelle Mobaday dont le siège est situé au Burkina Faso, terre de Thomas Sankara. La fondation a une vocation panafricaine et a pour ambition de créer des emplois autour des industries créatives ».

C’est une grande perte pour le Cameroun, son pays d’origine, le continent africain et la France.

Pays:

Cameroun