Fermer

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Je me connecte

Annonces en série à l’occasion de la journée internationale de la Presse

FacebookTwitterLinkedIn

La journée internationale de la presse qui s’est déroulée le 3 mai dernier a été l’occasion de différentes annonces pour tenir compte de la nécessaire adaptation de la presse au nouveau monde digital. Au même moment « Reporters sans frontières » a publié son classement mondial annuel sur la liberté de la presse.

 

  • En RDC, une aide de 1,5 millions de dollars % a été rendue publique par les autorités américaines pour accompagner le développement du secteur des médias .

Les fonds, qui seront transmis au gouvernement par le biais de l’agence des États-Unis pour le développement international, serviront notamment à lutter contre les fausses informations et les discours haineux.

« La mobilisation de ressources et une régulation juste pour les médias indépendants doivent être abordées. Des journalistes qui ne peuvent se nourrir sont des journalistes vulnérables aux pratiques contraires à l’éthique », a souligné Mike Hammer l’ambassadeur américain en RDC qui a également rappelé l’importance de la liberté d’expression et des médias à l’approche des élections de 2023.

La RDC occupe la 125 ème place dans le classement mondial RDF

 

  • Au CAMEROUN, le ministre de la communication René Emmanuel SADI a annoncé travailler sur un nouveau cadre juridique pour réglementer le secteur de la communication et des médias ainsi que la création prochaine d’un Fonds de développement de l’audiovisuel.

« Sur le plan purement juridique, une refonte en profondeur de la loi-cadre sur la communication sociale a été initiée. Son aboutissement permettra de mettre à niveau les dispositions légales régissant l’exercice des activités des médias et des différents métiers de la communication », a déclaré le ministre lors d’une conférence de presse tenue à l’occasion de la journée mondiale de la liberté de la presse.

Le Cameroun occupe la 118 ème place dans le classement RSF 2022.

 

  • En COTE D’IVOIRE, le tout nouveau ministre de la communication s’est réjoui de la forte progression de son pays dans le classement annuel « Reporters sans frontières » publié récemment. En effet, la Côte d’ivoire se classe désormais en 37ème position sur 180 pays avec un gain de 29 places par rapport à 2021 et se situe à la 4ème place des pays africains après les Seychelles , l’Afrique du sud, et le Cap vert .
  • Le BURKINA-FASO fait également partie des pays d’afrique francophone les mieux placés puisqu’il apparait à la 41ème place mondiale et à la 5 ème place africaine juste derrière la Côte d’Ivoire
  • Le SENEGAL fait face à une situation paradoxale puisque le rapport de RSF met en avant le foisonnement de la presse sénégalaise tout en constatant que le pays a beaucoup reculé dans le classement en un an, en passant de la 49ème à la 73eme place

Dans tous les autres pays africains cette journée a été l’occasion d’échanger et de réfléchir sur le nouvel avenir de la presse face à la révolution numérique et sur  les questions relatives à la liberté de la presse et à l’éthique professionnelle, mais aussi de rappeler aux gouvernements la nécessité de respecter leur engagement en faveur de la liberté de la presse.

 

Pays:

Panafricain