Fermer

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Je me connecte

Africa Check signe une lettre ouverte aux équipes dirigeantes de Youtube

FacebookTwitterLinkedIn

Africa Check se joint aux fact-checkers du monde entier pour écrire une lettre ouverte à Susan Wojcicki, PDG de Youtube.

 » Nous constatons que YouTube est l’un des principaux vecteurs de désinformation en ligne dans le monde. Ceci est une préoccupation majeure au sein de notre communauté mondiale de fact-checkers. Nous constatons l’absence criante d’initiatives de la part de YouTube pour mettre en œuvre des politiques visant à s’attaquer au problème. « 

Voici un passage de cette lettre ouverte destinée à la plateforme Youtube accusée de laisser circuler les fausses informations dans le monde entier. Pour faire face à ce fléau, la plateforme avait jusqu’à présent, permis de supprimer les fausses informations circulant sans pour autant publier de démentis. Or, selon le collectif de fact-checkers  les données de la recherche indiquent que la diffusion d’informations vérifiées est plus efficace que la suppression des contenu. En particulier dans un contexte de crise sanitaire mondiale où les fakes news inondent le web et les réseaux sociaux. En publiant cette lettre ouverte, les organismes tels qu’Africa Check espère faire réagir les dirigeants de Youtube et les inciter à prendre des mesures pour lutter activement contre la désinformation.

Pour rappel, Africa Check compte 4 bureaux officiels à Nairobi, Johannesburg, Lagos et Dakar. Au Sénégal, le bureau Africa Check couvre l’Afrique francophone grâce au rédacteur en chef Assane Diagne qui pilote son équipe depuis 2015. Cette version française du site Africa Check est une initiative développée par la fondation AFP.

 

Plus d’informations sur cette lettre ouverte ici

Pays:

Panafricain