Fermer

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Je me connecte

L’ubérisation gagne l’Afrique francophone

FacebookTwitterLinkedIn

Le développement du numérique en Afrique accompagne l’énergie entrepreneuriale sur le continent et attire les porteurs de projet issus du reste de monde. Des startups internationales inventent leur futur sur le continent et y explorent de nouvelles opportunités.

Récemment, les startups Glovo et Heetch ont choisi l’Afrique francophone pour accélérer leur développement. L’essor d’internet et des nouvelles technologies transforment peu à peu les habitudes des consommateurs africains et favorisent l’ubérisation de certaines activités. La dématérialisation des échanges entre les consommateurs et les entreprises sur internet continuent de se développer. Autant de facteurs qui encouragent ces jeunes startups à convoiter des opportunités sur le continent.

Ainsi, la startup française Heetch, spécialisée dans les transports entre particuliers, a annoncé avoir levé 34 millions d’euros pour accélérer son développement en Afrique francophone ainsi qu’en France et en Belgique.

Pour l’Afrique, la startup envisage de se développer en Algérie, en Côte d’Ivoire, au Sénégal et au Cameroun d’ici la fin d’année 2019. Déjà présente au Maroc depuis 2018, la société de VTC est actuellement en phase de test à Abidjan, la capitale économique ivoirienne.

Les services proposés par la société sont plus onéreux que ceux du marché des taxis locaux mais la startup entend se différencier de la concurrence par un confort et une sécurité supplémentaires.

 

« Le Maghreb et l’Afrique francophone Centrale et de l’Ouest représentent de magnifiques opportunités pour Heetch. Sur des villes en fortes croissance et aux infrastructures de transport public réduites, nous avons la possibilité de contribuer à améliorer la mobilité des citadins. Compte-tenu de nos origines, il nous est un peu plus facile de comprendre la culture et les enjeux locaux, mais nous faisons toujours le choix de nous associer avec un entrepreneur local afin de créer une entreprise en partie française et en partie locale », explique Teddy Pellerin.

 

Quant à Glovo, le Uber de la livraison, le futur se dessine également en Afrique francophone. Après le Maroc, l’Egypte, le Kenya et dernièrement la Côte d’Ivoire, la startup espagnole a annoncé récemment avoir réalisé une levée de fonds de 150 millions d’’euros pour accélérer son expansion sur le continent. Grâce à cette opération, la startup ambitionne de poursuivre son développement en 2019, avec des nouvelles implantations au Ghana et Nigéria

 

Pays:

Côte d'Ivoire