Fermer

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Je me connecte

Facebook et Internet Society boostent la connectivité en Afrique

FacebookTwitterLinkedIn

Le géant du web, Facebook a annoncé le 25 septembre avoir conclu un partenariat pour le développement d’internet sur le continent africain. Un partenariat conclu avec Internet Society, une organisation à but non lucratif et à rayonnement mondial dédiée au développement d’internet pour permettre un accès universel.

L’objectif d’une telle collaboration entre les deux entités du web sera de booster la connectivité sur l’ensemble du continent grâce au développement de points d’échanges Internet (IXP).

D’un point de vue technique, un point d’échange Internet (IXP) est une infrastructure où plusieurs réseaux locaux et internationaux, fournisseurs de services Internet et fournisseurs de contenu interconnectent leurs réseaux pour échanger efficacement le trafic Internet grâce à des accords mutuels appelés « Peering ».

Selon Internet Society, 42% des pays d’Afrique manquent aujourd’hui d’IXP. Des pays dans lesquels la majeure partie de leur trafic Internet national est échangé par des points extérieurs à leur pays, généralement par satellite ou par fibre sous-marine, pour atteindre leur destination. Cela peut entraîner de mauvaises expériences pour les utilisateurs finaux et décourager le contenu d’hébergement localement, qui sont certains des facteurs clés du développement de l’écosystème Internet local.

Le développement d’IXP permettrait alors de maintenir le trafic Internet local en local en déchargeant le trafic de liaisons internationales relativement coûteuses vers des liaisons locales plus abordables. Ainsi, les fournisseurs de services Internet pourraient offrir aux utilisateurs finaux une meilleure connectivité à internet, à un prix plus abordable et enfin, susciter de l’intérêt pour l’hébergement de contenu localement.

A l’horizon 2020, Internet Society ambitionne d’atteindre l’objectif d’avoir au moins 80% du trafic Internet consommé en Afrique accessible localement et seulement 20% hors du continent. « Nous nous rapprochons de cet objectif grâce aux nombreuses activités qui favorisent l’interconnexion et l’hébergement en Afrique et aux partenariats tels que celui que nous annonçons aujourd’hui avec Facebook. » explique Dawit Bekele, directeur du bureau régional pour l’Afrique de l’Internet Society.

Pays:

Panafricain