Fermer

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Je me connecte

Entretien avec Nathalie Folloroux, Directrice des chaînes Canal+ chez Canal+ International

FacebookTwitterLinkedIn

La télé réalité gagne de plus en plus l’Afrique francophone. Quel regard portez-vous sur le sujet ?

Je trouve que c’est une évolution naturelle pour tout paysage audiovisuel.

Et ceci est d’autant plus fort en Afrique francophone que les publics africains sont déjà friands de formats de télé-réalité qu’ils connaissent via leur diffusion sur des chaines françaises que les bouquets CANAL+ distribuent.

Et je suis ravie que cette évolution donne à certains talents l’occasion de s’exprimer ou de se révéler.

 

Quelles sont les forces de ce type de programme ?

Ces programmes sont par nature inédits, jamais diffusés auparavant, et ne peuvent donc avoir fait l’objet de piratage. Ils permettent ainsi de créer l’événement sur les chaines, avec des programmes qui s’étalent en général sur plusieurs semaines.

Ils sont très fidélisants, fonctionnant comme des feuilletons avec des « personnages » récurrents dont l’issue des aventures devient cruciale pour leurs fans.

Ils exercent enfin différentes fonctions pour les téléspectateurs : évasion dans le cas de Fort Boyard Afrique par exemple, projection avec un effet miroir lorsque des anonymes s’y essaient, rêve avec l’occasion de voir leurs stars préférées lorsque des personnalités connues y participent.

 

Comment se positionne CANAL+  ?

Le groupe CANAL+ a été pionnier avec la production et la diffusion sur A+ du télécrochet Island Africa Talent.

Nous avons ensuite produit et diffusé en septembre 2019 la première édition africaine de Fort Boyard. 50 personnalités venues de tout le continent ont ainsi accepté de réaliser des épreuves éprouvantes et spectaculaires pour le bien d’associations. On peut citer parmi ces personnalités MAGIC SYSTEM, SAFAREL OBIANG, MANI BELLA, LOCKO, SINGUILA, LES TOOFAN, ou encore l’acteur ISSAKA SAWADOGO et le champion olympique de taekwondo CHEICK CISSE… sans oublier notre trio d’animateurs de choc : le Maitre du Fort avec Haussman Vwanderday Dayanga, le Chef Gohou et Maître Yaya interprété par Valéry Ndongo.

Et nous allons donc lancer en octobre prochains 4 mariages pour 1 lune de miel.

 

Vous lancé 4 mariages pour 1 lune de miel. Pouvez-vous nous en dire plus ? 

Nous sommes très heureux d’adapter pour la première fois en Afrique le format mondialement connu d’ITV, 4 mariages pour une lune de miel. Le principe est que chaque semaine 4 mariées vont assister au mariage de chacune d’entre elles, et le juger sur différents critères tels que la robe, le repas, l’ambiance, etc. La mariée qui remportera la note la plus élevée gagnera une lune de miel.

Nous allons tourner dans 4 pays, le Cameroun, la Côte d’Ivoire, le Gabon et le RDC, avec 8 mariages dans chacun des pays. Je dois dire que les appels à candidatures ont suscité un gros engouement, dans l’ensemble de la sous-région. Le tournage de notre premier mariage a eu lieu à Yamoussoukro en Côte d’Ivoire. Nous faisons bien entendu appel à une société de production africaine, On Est Ensemble Production, avec laquelle nous travaillons déjà sur différents programmes, dont Le Chœur des Femmes.

 

Des actualités pour la rentrée  ?

La rentrée de septembre devrait être très riche de nouveautés avec un repositionnement de certaines de nos chaines, et plusieurs lancements d’émissions. Les mois à venir vont également connaitre une accélération des sorties de nos séries CANAL+ ORIGINAL, avec la première d’entre elles, Crime & Justice Nairobi, qui arrivera dès juillet.

Pays:

Côte d'Ivoire